Maggi Technology

Actus
Entreprises
Produits
Construction
Agenda
Revue
Contact
Rechercher :
A la une
Filière
Produits
Machines
Salons
Livres
Archives


Journées de la construction


Organisées chaque année par le Capeb, les journées de la construction s'ouvrent sur fond d'une croissance au 1er trimestre 2017 que la confédération estime à 1,5%. Mais au delà de l'aspect conjoncturel, ces journées, organisées du 19 au 21 avril 2017 à Strasbourg, sont aussi l'occasion de faire le point sur quelques uns des grands dossiers du bois que l'organisation professionnelle accompagne dans leur étude.

Capeb journées construction
crédit photo : Capeb


La certification qualité des entreprises du bois est en marche.

Sur le modèle de l'ISO 90001, un référentiel a été constitué, avec l'appui du Codifab, et a débouché sur une certification qualité proposée par le Critt, le Fcba, Veritas et l'Afnor. Certes, la démarche est encore lourde à mettre en place et coûteuse. Mais la Capeb pousse à la mise en place de processus mutualisés afin de faciliter le développement de la certification qualité des entreprises. Dans la construction métallique, la certification est devenue la norme et le secteur bois doit s'y préparer, selon la Capeb.

La Capeb appuie le BIM

Malgré la dématérialisation des suivis de chantier et l'usage croissant des machines numériques, la Capeb constate que le BIM n'est pas assez utilisé et veut faire sa promotion. C'est pourquoi elle y consacre une présentation lors des journées de la construction afin de vaincre les réticences affichées par certains artisans.Le BIM étant simplement une norme de communication et d'échanges de données, il ne change pas les savoir-faire et leur nécessité. Il faut simplement s'approprier l'outil et le maîtriser s'imposera pour de nombreuses entreprises du bâtiment, quelque soit leur taille.

Vers une rectification des taux de poussières de bois ?

En voulant trop bien faire et en fixant un taux maximum de poussières de bois de 1mg/m3 au lieu de 5mg/m3 au niveau européen, la France a pénalisé ses entreprises. Depuis, l'administration a reconnu a demi-mot que l'objectif est en fait pratiquement impossible à atteindre et conduirait à condamner de nombreuses entreprises. Pendant ce temps, l'Europe réfléchit à faire passer le taux maximum à 3mg/m3. Cette modification serait l'occasion de d'aligner notre pays sur la norme européenne et de permettre une meilleure gestion de ce problème, que personne ne nie. Affaire à suivre aussi lors des journées de la construction. (19/04/2017)

Facebook Google plus Twitter Email











Site d'information de Cmp Bois, magazine professionnel de l'activité bois en France
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent
en vous adressant à Frustel Editions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048