Biesse portes ouvertes 2018


Actus
Entreprises
Produits
Construction
Agenda
Contact

La trajectoire vertueuse de Gardarein



A la limite entre la Dordogne et la Corrèze, la société Gardarein fabrique des charpentes industrielles et traditionnelles, des structures à ossatures bois et des chalets en madriers. L’essence principalement utilisée est l’épicéa mais le douglas, le chêne et le red cedar sont aussi couramment mis en oeuvre à la demande. L’entreprise a été fondée en 1928 par Jean Gabriel Gardarein. Depuis, quatre générations de charpentiers se sont succédés à sa tête, accumulant près de 90 ans d’expérience. Mais c’est sous l’impulsion de Denis Gardarein que la diversification a eu lieu.





Une diversification exemplaire de l’activité de charpente.

Fort logiquement, c’est d’abord vers le domaine connexe de la charpente industrielle qu’il s’est tourné. À cette époque, le logiciel Sema était déjà utilisé pour la conception des charpentes traditionnelles. Il a été rejoint par le programme spécifique aux connecteurs métalliques des fermettes en même temps qu’une machine destinée à leur pressage entrait à l’atelier. Puis, la société Gardarein a étendu à nouveau ses activités à la construction de bâtiments à ossature bois. Elle disposait en effet de tous les équipements pour le faire : une K2i de chez Hundegger capable de faire la découpe des montants comme la taille des charpentes et un outil informatique tout aussi polyvalent. Aujourd’hui, une Speed-Cut, elle aussi fabriquée par Hundegger, effectue les opérations de tronçonnage. Depuis 2012, l’entreprise a investi dans une table automatique d’assemblage V4 de chez Mach Diffusion, complétée par un pont multifonction et une table de relevage. La première table effectue le clouage des ossatures et du contreventement ainsi que l’agrafage du pare-pluie. Le pont multifonction sert à la mise en place de l’isolation extérieure et des liteaux de bardage. Enfin, une fosse de bardage verticale permet de poser le revêtement. Ainsi, ce sont des murs semi-finis qui sortent des ateliers. Mais la diversification voulue par Denis Gardarein ne s’arrête pas là. Il a aussi investi dans une ligne d’aboutage qui permet de disposer de bois massifs au standard le plus élevé, bien secs et sélectionnés, utilisés directement par son entreprise ou vendus localement à des confrères. Ainsi, avec l’équipe d’une trentaine de personnes, dont plusieurs commerciaux affectés à la prospection de nouveaux clients, la charpenterie rayonne largement dans tout le grand sud-ouest.



Des portes ouvertes pour découvrir l’entreprise et ses partenaires

A l’initiative de l’éditeur de logiciel Sema, huit partenaires de l’entreprise Gardarein se sont retrouvés dans les locaux de l’entreprise le 25 septembre 2015 pour des portes ouvertes baptisées 8 en 1. De quoi s’agit-il ? Sept fournisseurs des entreprises de charpente et de construction bois se sont mobilisés pour présenter leurs activités et animer des stands autour de la découverte des ateliers de Gardarein. Chacun a invité ses clients, ses partenaires et prospects afin de créer l’événement. Après un accueil à 9 heures autour d’un buffet de petit-déjeuner, une visite de l’ensemble des locaux était organisée avant que chaque partenaire ne se présente. Le midi se déroulait autour d’un copieux buffet. L’après-midi reprenait le même schéma avec en fin de journée la visite de l’atelier d’aboutage, à quelques centaines de mètres du site principal. La formule fut un succès : plus de 130 personnes ont répondu présent. Face à cette réussite, une autre édition devrait être organisée, pour découvrir une autre entreprise performante du secteur bois construction et ses partenaires.
(04/01/2016)








Site d'information de Cmp Bois, magazine professionnel de l'activité bois en France
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent
en vous adressant à Frustel Editions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048