Biesse France




Construction bois

Le bois déjà champion des JO 2024



Le 12 mars 2019 au Mipim, les consultations ont été lancées auprès des opérateurs privés pour la construction du Village olympique et paralympique des JO 2024. Un des objectifs affiché par Solideo, la société de livraison des ouvrages olympiques, est de faire franchir une étape nouvelle à la Filière Bois avec 100% de bois pour tous les bâtiments en dessous de R+8 et des solutions mixtes en filière sèche au-delà de R+8 et ce pour l'ensemble des 314000 m² à construire. L’accent sera mis sur les circuits courts et le recyclage en associant la maîtrise d'œuvre bois dès le mois de mai 2019. La végétation associée au fleuve sera omniprésente pour le rafraîchissement des athlètes. Un point sur les perspectives pour le bois sera fait en ouverture du prochain Forum international Bois Construction de Nancy.


JO2024 bois construction Jeux Olympiques
Page d'accueil de Solideo, la société de livraison des ouvrages olympiques pour les JO 2024.
crédit photo :



Pour les JO 2024, l’État veut des projets innovants et ambitieux incluant le bois et d'autres filières.

L’État encourage les porteurs de projets qui répondront à la consultation, à présenter des projets CIME qui emploient des techniques et produits innovants et ambitieux du point de vue environnemental. "L’utilisation de matériaux bio-sourcés, en particulier le chanvre, dont la filière française se structure fortement et qui propose des solutions de béton de chanvre et des matériaux d’isolation d’excellente qualité ; ou encore celle de la terre crue, doivent retenir l’attention et peser dans le choix final du maitre d’œuvre" a précisé le ministre de la Ville et du logement, Julien Denormandie.

Concernant la filière bois, Julien Denormandie s'est félicité du fait qu'elle est "en train de se structurer et elle sera prête. L’Etat l’accompagne, via le soutien du Ministère de la Ville et du Logement et celui du Ministère de l’Agriculture et l’Alimentation à travers le Comité Stratégique de la Filière bois. C’est un enjeu environnemental mais aussi de société en définissant le modèle de la Ville de demain". Mais les délais sont courts et déjà le 10 mai 2019 une rencontre est prévue avec les constructeurs et opérateurs pressentis. Il s'agit en tout cas d'une véritable opportunité pour la filière bois de démontrer sa capacité à se mobiliser dans un délai contraint au service de la vitrine exceptionnelle que sont des Jeux Olympiques.



La filière est prête pour proposer 50% de bois garanti d’origine France.

Pour y répondre, en tenant compte des objectifs de coûts et délais, les équipes doivent être constituées par les promoteurs au stade des consultations en intégrant un scieur afin de faciliter l’approvisionnement en bois du projet, en réservant la matière le plus tôt possible, en préconisant des essences constructives françaises, par exemple douglas ou pin. La disponibilité de la ressource française permet la mise en place d’un dispositif de traçabilité exemplaire dans une logique de circuit court, de valeur ajoutée en termes d’emplois et d’économie locale et de gestion durable.

Pour ce qui est de la construction et selon la présentation faite au Meet'up du 18 mars 2019 organisé par France Bois 2024, les systèmes retenus sont des solutions à ossature bois jusqu'au R+3, en poteaux-poutres, plancher CLT et façades ossature bois jusqu'au R+8, et enfin une mixité des matériaux au-delà, au mieux CLT ou poteaux-poutres en bois lamellé-collé mais la place du bois n'est pas garantie sur ces projets. Les bâtiments jusqu'en R+8 pour les JO 2024 représentent 60% de l'ensemble des 314000 m² à construire. Quelle part prendront les entreprises françaises de construction bois dans ces marchés ? Difficile à dire pour l'instant. La sécurisation de la matière première avec une intégration 1ère et 2e transformation seront des points clés pour proposer des solutions cohérentes et efficaces.



Les JO 2024 veulent aussi être une vitrine sociale.

La consultation mettra en œuvre des clauses sociales d’insertion ambitieuses, 10% des heures travaillées seront réservées à des personnes éloignées de l’emploi et s’appuiera sur le dispositif 15 000 bâtisseurs qui mobilise la filière de la formation en direction du bâtiment pour les jeunes. En outre, 2200 logements familiaux verront le jour, dont 25% à 40% de logements sociaux selon les communes. Car les projets retenus pour héberger les 15600 athlètes devront être adaptés àune utilisation temporaire et réversibles.
(19/03/2019)


Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Editions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048