Concept 345



Actus
Entreprises
Produits
Construction
Agenda
Contact





Annuaire



Ecole Anatole France de Saint-Denis
Construite en 1890, l'école Anatole France de Saint-Denis (93) est une des plus vieilles de la ville. Sa restructuration a été confiée à l'architecte Fabienne Bulle qui a opté pour une combinaison de structures bois et béton. Elle a multiplié les solutions originales, recréant une rue piétonne, aménageant des passages découvrables et variant les habillages de façades.



Le chantier a été décomposé en trois phases : d' avril 2011 à juin 2012, construction de l'extension comportant 13 classes et le nouveau restaurant scolaire, de juillet 2011 à octobre 2012, réaménagement de l'entrée de la maternelle est des locaux du centre de loisirs, de juillet 2011 à août 2013, rénovation des bâtiments existants. Une chronologie qui a son importance car entreprise bois et entreprise béton doivent non seulement se coordonner mais intervenir au même moment à différents endroits du chantier.

La mixité des matériaux à l'honneur
En plus du béton et du bois, la restructuration du groupe scolaire Anatole France fait intervenir de la brique et des panneaux composites bois-ciment. Le béton est utilisé pour les fondations, les murs de pignon, le rez-de-chaussée avec le restaurant et sa cuisine collective et, au-dessus, la cour de la maternelle, constituée d'une dalle portée de 20 cm avec un porte à faux de 4 à 9 mètres. Pour le reste des bâtiments, le bois est utilisé en système porteur primaire avec une structure poteaux-poutres utilisant 102 m3 Kerto, il est aussi présent en ossatures bois pour 2200 m2 ainsi qu'en plancher et en toiture avec des caissons en Kerto-Ripa pour un total de 1895 m2. Des perches décoratives de baliveaux de châtaignier, du bardage en mélèze, un systèmes de briques ajourées et des panneaux de Viroc habilleront les façades. Les fenêtres seront en mélèze et laisseront passer une lumière traversante dans toutes les classes. La laine de chanvre prévue au départ pour l'isolation a été remplacée par la laine de roche pour des raisons de réglementation incendie. Pour ménager un aspect agréable à tous les immeubles qui ont vue sur le groupe scolaire et aussi pour des raisons d'isolation thermique, la couverture hébergera un jardin planté de 300 m2 avec 60 cm de profondeur de terre.

La préparation est un point clé de ce genre de chantiers
En amont, la partie bois a demandé 1590 heures d'études soit trois fois plus que la partie béton. Elle a été confiée à CMB, une entreprise d'expérience basée depuis 1986 à Mauléon, qui compte 90 personnes et dont 20 pour le seul bureau d'études. L'entreprise intervient dans toute la France et met en oeuvre 5 à 6000 m3 de bois par an. Le chantier a été traité en un seul macro-lot, sans sous-traitance possible. Pour limiter le temps d'intervention sur chantier, CMB a préféré pousser au maximum la préfabrication en atelier. Les éléments en Kerto Ripa sont arrivés sur chantier avec tous les passages de gaines déjà effectués. Certaines trappes sont restées pour laisser un accès mais l'électricité, par exemple, a été entièrement cablée en atelier. Cette préfabrication a demandé 2356 heures de travail en atelier à rapprocher des 4046 heures de mise en oeuvre sur chantier. En comparaison, pour les 1680 m3 de béton, il a fallu 15000 heures de travail sur place.

Architecte : Fabienne Bulle
Lot bois : CMB à Mauléon






Site d'information de Cmp Bois, magazine professionnel de l'activité bois en France
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent
en vous adressant à Frustel Editions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048