Hundegger


Acimall dresse un pré-bilan du secteur des machines pour l'usinage du bois


Le bureau d'études Acimall présente le pré-bilan 2014 du secteur des technologies pour le bois et ses dérivés et met en lumière les difficultés auxquelles il se heurte. En effet, aucun rebond n'est visible, aucun changement de cap n'a eu lieu alors que beaucoup de personnes attendaient une telle réaction positive de la part d'un secteur qui depuis plusieurs années est en berne : en sept ans, il a en effet perdu 30% de son chiffre d'affaires.


acimall,pre-bilan,2014,machines,bois
crédit photo : Acimall

Un état des lieux du marché italien des machines pour l'usinage du bois

La situation est plus compliquée en Italie que dans les autres pays étrangers. L'Italie est toutefois l'un des rares pays qui offrent d'importantes prestations dans ce domaine, faisant de l'exportation un débouché de la production nationale, laquelle ne peut compter sur un marché intérieur qui serait particulièrement vif. Selon les chiffres du pré-bilan 2014, la production s'établit à 1.545 millions d'Euros, avec une croissance d'un demi point par rapport à l'année précédente. En revanche, les exportations, qui sont la force de l'industrie italienne du bois, sont en baisse de 2%, chiffre tout de même encourageant lorsque l'on se souvient que la chute était de 3,6% en 2013 et 8% en 2012. Les importations ont quant à elles baissé de 17,5%, représentant 118 millions d'Euros. La balance commerciale reste stable, à 1045 millions d'Euros. Le marche intérieur présente une hausse de 9,1%, dépassant celle de 2013 qui était de 2,9% ; cette situation s'explique par les incitations gouvernementales en faveur de l'investissement et par l'impossibilité de geler trop longtemps les dépenses, afin d'assurer l'efficacité du parc de machines. Ainsi, il semble que le marché a, en 2014, privilégié les technologies « made in Italy ».

Quelles prévisions pour 2015 ?

Le directeur d’Acimall, Dario Corbetta, est très réticent à formuler des prévisions, lesquelles dépendent de tant de facteurs imprévisibles qu'elles seraient peu fiables : les inconnues sociales, politiques, économiques ou encore religieuses viennent perturber les analyses fondées sur des points d'ancrage et la connaissance technnique du secteur et des marchés internationaux. Toutefois, il pense pouvoir avancer que les exportations italiennes pourront continuer à s'accroître en 2015, en raison de l'attrait des marchés étrangers pour les produits italiens. Pour autant, si on peut espérer une amélioration des indicateurs, on sera loin, d'après lui, de pouvoir parler d'une véritable et définitive inversion de tendance. Concernant les exportations, les analystes d'Acimall pensent que la situation restera stationnaire dans l'Union Européenne ainsi qu'en Afrique et en Chine et difficile en Amérique du Sud et en Russie, en raison des vicissitudes politiques, mais ils se montrent plus optimistes quant à l'Amérique du Nord et l'Asie en général.
(26/12/2014)
Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à : Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses