Simpson Strong-Tie




Conjoncture

8% d'augmentation pour le bois sur pied en forêt privée en 2018



L’indice général du prix de vente des bois sur pied en forêt privée progresse de 8 % en 2018, accentuant sa tendance des dernières années et dépassant son maximum de 2007. Mais ce chiffre recouvre des réalités très différentes suivant les essences : le chêne est toujours dans le peloton de tête des hausses avec 11,4% et de manière plus surprenante l'épicéa ferme la marche avec 3% de baisse, attribués à la forte concurrence des bois du nord et des produits de nos voisins allemands.


Observatoire économique France Bois Forêt indicateur 2019 observatoire économique 8% d'augmentation prix bois sur pied foret privee
crédit photo : France Bois Forêt



Des variations très disparates d'une essence à l'autre.

Les cours du chêne poursuivent leur ascension, avec une hausse de 11,4% en 2018. Le prix moyen 2018 s’établit à 190 €/m³ contre 171 €/m³ en 2017, pour un volume unitaire de l’arbre de 1,7 m³.

La hausse de 8,5% (48 €/m³ contre 44 €/m³ en 2017) sur les bois de 1,7 m3 de volume unitaire masque une disparité du marché du hêtre. Le prix des gros bois de qualité B et C a bénéficié d’une embellie, tandis que le marché des bois de qualité secondaire reste atone.

Le prix du douglas poursuit sa progression (+ 4%) entamée en 2016 et se rapproche de son niveau maximum des 15 dernières années, atteint en 2007. La hausse est plus marquée sur l’ouest de la France que sur le reste du territoire national. Le prix moyen s’établit ainsi à 58 €/m³ en 2018 pour un arbre de 1,2 m³ de volume unitaire moyen, contre 56 €/m³ en 2017.

Le cours de l’épicéa commun enregistre une nouvelle année de baisse. Ainsi, le prix moyen, pour un arbre de 0,9 m³ de volume unitaire moyen, s’établit à 46 €/m3 en 2018, en diminution de 3%, certainement sous l’effet des volumes conséquents présents chez nos voisins européens (chablis et bois scolytés).

L'épicéa de Sitka, dont une part de moins en moins importante est exportée en Asie, a connu une forte hausse (+18%) de son prix moyen entre 2017 et 2018. Le prix moyen s’établit ainsi à 49 €/m³ en 2018 pour un arbre de 1,1 m3 de volume unitaire moyen, contre 41 €/m³ en 2017. Il s’agit du niveau le plus élevé observé depuis 2012, première année de référence.

Pour la première année de publication de l’indice du sapin pectiné, et après un premier semestre stable, les cours accusent un repli de 1,8 % pour des bois de 1,75 m³ de volume unitaire (43 €/m³).

Le prix du pin maritime connaît pour une deuxième année consécutive une forte hausse (+9 %), entraînée par celle de toutes les catégories de bois. Le prix moyen s’établit à 39 €/m³ en 2018 pour un arbre de 1,25 m3 de volume unitaire moyen, contre 36 €/m³ en 2017. Il dépasse ainsi son plus haut niveau depuis 15 ans, atteint en 2014.

Le prix du bois de pin laricio connait une hausse significative en 2018 de 9% et se rapproche de son maximum atteint en 2014. Le prix moyen s’établit ainsi à 31 €/m³ pour un arbre de volume unitaire moyen de 0,4 m³ (médiane des ventes), contre 28 €/m³ en 2017.

Après 3 années de baisse, le prix du bois de pin sylvestre repart à la hausse en 2018 et gagne 7%. Le pin sylvestre de 0,8 m³ (médiane des ventes) voit ainsi son prix moyen passer de 24 €/m3 à 26 €/m³. La hausse concerne les bois de volume unitaire supérieur à 0,6 m³, alors que les bois plus petits enregistrent une baisse.

Après une forte reprise en 2017, le peuplier connaît une hausse de 3% en 2018. Cette progression s’explique en particulier par la tension sur la ressource, du fait du manque de renouvellement des peupleraies. Le prix moyen s’établit à 40 €/m³ en 2018 pour un arbre de 1,35 m³ de volume unitaire moyen, contre 38 €/m³ en 2017. Il dépasse ainsi son niveau des années 2007/2008, et se rapproche ainsi des prix du début des années 2000 (>45 €).



Des chiffres basés sur les ventes groupées des experts forestiers.

Les experts forestiers, membres d’Experts Forestiers de France - EFF - organisent chaque année une soixantaine de ventes groupées de bois sur pied sur l’ensemble du territoire métropolitain pour le compte de leurs clients privés ou institutionnels. Les données de ces ventes alimentent l'étude présentée ici qui fait partie de la veille économique mutualisée mise en place par France Bois Forêt. En 2018, à côté d’autres modes de vente, gré à gré et contrats notamment, ils ont mobilisé et mis sur le marché lors de ces ventes groupées plus de 1,9 million de m3 comme l’année précédente, avec des volumes plus importants de bois d’œuvre.
(17/04/2019)

Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Editions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048