Biesse



Formation

L’École Supérieure du Bois et Biesse renforcent leur partenariat


L’investissement de l’École Supérieure du Bois dans son nouvel atelier numérique de 2000 m² représente un budget de plus d’un million d’euros au total dont 90% sont consacrés aux centres d’usinage. « Notre choix s’est porté sur Biesse car, au-delà de la simple acquisition, nous avons pu mettre en œuvre un partenariat pour accompagner la montée en compétences des étudiants », explique Arnaud Godevin, directeur de l’École Supérieure du Bois.



Le partenariat avec Biesse permet à l’École Supérieure du Bois de continuer à se projeter vers l'avenir.

« Notre démarche a pour but d’ouvrir l’école sur les techniques les plus modernes et sur les perspectives du futur, qu’il s’agisse de l’usinage numérique, de la maintenance prédictive ou de l’intégration robotique », précise Arnaud Godevin, le directeur de l’Ecole Supérieure du Bois. « Après avoir appris à travailler manuellement le bois, nos élèves sont tous formés aux technologies numériques, de manière théorique et pratique ». C’est le même esprit d’ouverture et de projection vers l’avenir qui a amené l’Ecole Supérieure du Bois a intégrer tous les matériaux biosourcés dans les cursus ».

Six nouvelles machines produites par le groupe Biesse sont dorénavant à la disposition des étudiants : un centre de taille de charpente polyvalent Uniteam RC, un centre d’usinage Rover K pour le nesting et un Rover A cinq axes, une plaqueuse de chants Akron 1300 équipée pour le placage sans joint, un centre de façonnage-perçage Brema Eko et une scie numérique horizontale Selco SK4. Pour compléter ces équipements, l’Ecole Supérieure du Bois a aussi investi dans un bureau d’études équipé avec des logiciels comme Top Solid et Cadwork. Pour les outillages des machines, le partenaire choisi est Leuco.

Renforcer l'attractivité des métiers du bois à travers des outils performants.

Dans son partenariat avec l’Ecole Supérieure du Bois, qui dure depuis plus de 15 ans, Biesse a pour objectif de proposer aux jeunes en formation des outils performants et attractifs pour appliquer et développer leurs savoir-faire. En effet, les outils numériques et les centres d’usinage sont aujourd’hui des moyens facilement accessibles de mettre en œuvre toutes les techniques traditionnelles avec une performance optimisée. « Biesse accueille aussi régulièrement des voyages d’études de l’Ecole Supérieure du Bois dans ses usines de production italiennes comme dans sa filiale française et leur permet à cette occasion de découvrir des cas concrets d’entreprises qui utilisent ses machines et mettent en application les techniques les plus poussées de la transformation du bois », ajoute Laurent Maziès, directeur de Biesse France.

Biesse fournit des outils numériques de tous niveaux, de l’artisan jusqu’à l’industrie.

Grâce à la numérisation et à l’automatisation, les taches les plus pénibles sont en train de disparaître des ateliers. Les machines modernes émettent moins de poussières de bois et assurent une sécurité totale des compagnons dans des métiers régulièrement touchés par les accidents dans le passé. Mais pas seulement : les centres d’usinage permettent aussi d’économiser de la matière à une époque où les prix du bois augmentent, de limiter la consommation d’énergie avec à des moteurs plus performants et de gagner du temps grâce à un suivi très précis de la production et de la maintenance.
(20/07/2021)
Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048