Mach Diffusion



Coronavirus

Le CSF Bois et la filière font leurs propositions de redémarrage


L'ensemble des organisations professionnelles du bois réunies au sein du CSF Bois ont fait leurs proposition pour un redémarrage rapide et durable de l'activité suite à la crise du coronavirus. Transmise le 17 avril 2020 au ministère de l'économie et au conseil national de l'industrie, cette note souligne entre autres la nécessité de relance des chantiers du bâtiment, de reprise des activités de distribution non-alimentaires ou de maintien du dispositif de prêt à taux zéro.


CSF Bois filière bois proposition redémarrage suite au coronavirus
Selon le CSF Bois, encore 90% des chantiers sont à l'arrêt malgré la possibilité de reprise d'activité.
crédit photo : Cmp Bois

La première des priorités indiquées par le CSF Bois est de remettre en route le secteur du bâtiment.

"Remettre en route la chaîne productive du bâtiment et du logement est une urgence nationale absolue. 90 % des chantiers sont à l’arrêt, du fait des réticences sécuritaires des maîtres d’ouvrages, de l’absentéisme et de difficultés d’approvisionnement hors bois. Pour la seule filière bois, 50% de la valeur ajoutée et des emplois dépendent du marché final de la construction".

En outre, "l’absence de visibilité sur la réouverture de la distribution non alimentaire ne permet pas d’anticiper en usine la reprise des fabrications. Avec des mesures adaptées (suivant des protocoles sanitaires mis en oeuvre et qui pourraient être transposés), l’Etat doit donner le signal de la réouverture, prioritairement vers l’ouverture des dépôts aux fournisseurs".

Lever toutes les interdictions visant les arrêts de chantier durant la période estivale.

"L’organisation générale de la continuité d’activité économique sur les mois d’été pour l’industrie, le bâtiment et les services associés, doit être réalisée. A ce sujet, l’Etat doit lever toutes les interdictions visant les arrêts de chantier durant la période estivale, notamment dans les zones touristiques. Traditionnellement dévolus aux congés payés, cette continuité ne fait pas l’objet aujourd’hui d’un cadre de droit dérogatoire précisé par l’Etat. L’ordonnance du 25 mars doit être complété pour rendre possible un étalement des congés sur la période 1r mai 2020 et 30 avril 2021, avec une possibilité de rachat des congés à la demande du salarié".

"Produire cet été est une nécessité vitale aux entreprises, après 2 mois d’arrêt ou de fonctionnement dégradé, pour soutenir leurs trésoreries bien plus que leurs résultats et éviter des défaillances en cascade. Il faut anticiper les problèmes de trésorerie qui s’étaleront au moins jusqu’au mois de février 2021".

Maintenir le prêt à taux zéro et faciliter l'accès au crédit.

"Outre les mesures de soutien aux entreprises, il apparaît essentiel que les pouvoirs publics mènent une politique de soutien à la demande. Nous suggérons donc le maintien du dispositif du prêt à taux zéro ainsi qu’un assouplissement des règles de déblocage de l’intéressement et de la participation pour des projets immobiliers".

"Il nous semble également important que les particuliers continuent d’avoir accès à des solutions de financement de leurs projets contribuant à la transition écologique et bas carbone de construction, rénovation, agencement, aménagement, ameublement de leurs logements principaux et secondaires. Il est donc indispensable que le gouvernement agisse auprès organismes bancaires afin que le soutien aux entreprises s’accompagne d’un soutien aux particuliers contribuant à cette transition verte."

Préserver et amplifier la transition écologique dans le secteur du bâtiment et encourager à privilégier le matériau bois.

"Si la priorité est la lutte contre la pandémie et une reprise rapide de l’activité économique, le maintien du cap de la transition écologique et de la coopération européenne est une condition sine qua non pour que la relance économique soit globale, durable et responsable."

"La filière forêt-bois présente une offre compétitive en matière de bioéconomie et une capacité d’innovation de ses industries pour la décarbonation de l’économie : elle est en synergie avec les enjeux environnementaux de la SNBC,de la PPE et de la Convention Citoyenne. C’est un projet écologique d’envergure qui nous engage durablement et que nous devons maintenir."

"Nous appelons donc les pouvoirs publics, non seulement à maintenir le calendrier fixé, en particulier pour l’élaboration de la RE2020, mais également à faire preuve du courage qu’impose l’urgence écologique en fixant des objectifs chiffrés très ambitieux."
(22/04/2020)
Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048