Heco Schrauben



Formation

Jacques Bouillot, nouveau président de l’École Supérieure du Bois.


Jacques Bouillot, directeur filière sèche & solutions bas carbone chez Eiffage Construction,succède à Jean-Luc Ansel, à la tête du conseil d’administration de l’École Supérieure du Bois. Jacques Bouillot contribue à la vie de l’ESB depuis deux mandatures : tout d’abord membre du conseil d’administration, il est Vice-Président chargé de la formation depuis 2017.

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Ecole spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment & de l’Industrie (1986), d’un Master en sciences économique et commerciale de l’ESSEC (1988) et d’un Master en Développement Durable de l’Université Paris Dauphine (2008), il cultive son appétence pour les enjeux climatiques tout au long d’une carrière orientée vers l’industrie et la construction.


Jacques Bouillot, nouveau président de l’École Supérieure du Bois.
Jacques Bouillot, nouveau président de l’École Supérieure du Bois.
crédit photo : École Supérieure du Bois

Jacques Bouillot œuvre pour le développement du bois dans la construction depuis de nombreuses années.

Directeur filière sèche & solutions bas carbone chez Eiffage Construction - un groupe qu’il a rejoint en 2005 - Jacques Bouillot est à l'origine de la structuration du service bois qui permet aujourd’hui à l’entreprise de se positionner sur des projets tels que Jean Jouzel (La Rochelle), la Tour Hyperion (Bordeaux), la tour Sensations (Strasbourg) ou le Village des athlètes, en vue des JO 2024 (Seine-Saint-Denis).

Convaincu du potentiel du bois et des matériaux biosourcés dans la construction bas carbone, il est membre actif de la commission feu d’ADIVbois, l’association pour le Développement des Immeubles à Vivre en bois, à laquelle il apporte sa vision de l’entrepreneuriat général.

Chaque année, Eiffage Construction intègre des étudiants et diplômés de l’ESB.

Jacques Bouillot explique : « L’École Supérieure du Bois forme des ingénieurs particulièrement qualifiés pour répondre aux problématiques liées à la construction bas carbone, l’un des enjeux majeurs de l’habitat de la ville de demain. L’école a également de vrais arguments à faire valoir du point de vue de la digitalisation et de l’innovation industrielle. Je suis particulièrement fier de ce mandat qui m’est aujourd’hui confié car il va me permettre de conjuguer mes intérêts pour la formation, le monde de l’entreprise et les défis environnementaux que doivent relever non seulement les professionnels de l’industrie, de la construction et de la filière bois mais aussi notre société dans son ensemble. Je tiens par ailleurs à saluer le travail remarquable réalisé par Jean-Luc Ansel car c’est grâce aux jalons qu’il a posés que l’école va pouvoir continuer à grandir, en passant notamment, à horizon 2024, le cap des 500 étudiants. »
(08/01/2021)
Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048