Mach Diffusion



Entreprise

La FNB et l'UICB plaident pour la continuation de l'activité



La Fédération Nationale du Bois et l'Union des Industriels et Constructeurs Bois font le même constat : la difficulté pour les entreprises à poursuivre leur activité sans directive claire face à l'épidémie de coronavirus. Soit la consigne est : "restez chez vous" et ateliers comme chantiers s'arrêtent avec des conséquences lourdes, soit elle est de continuer et il faut fournir aux salariés les équipements nécessaires, encadrer le droit de retrait, laisser circuler les professionnels et définir les conditions éventuelles de suspension de travaux.


FNB UICB coronavirus covid-19
Chantier de la tour Sensations de Strasbourg, début juin 2018.
crédit photo : Cmp Bois



L'UICB fait le constat de la difficulté à poursuivre la plupart des chantiers.

"Malgré une volonté partagée des salariés et des chefs d’entreprises de tout mettre en oeuvre pour assurer la continuité de production et de prestation pour leurs clients, la réalisation des chantiers s’avère aujourd’hui très difficile" a communiqué l'UICB.

"En effet, conformément aux décisions prises par le gouvernement, nos entreprises se doivent, bien entendu, de respecter scrupuleusement les dispositions destinées à ralentir la propagation de la pandémie. Ces dispositions sont plus ou moins faciles à appliquer en fonction des situations, sur site de production ou sur chantiers.

Dans un certain nombre de cas, elles peuvent être contradictoires avec les conditions pratiques d’exercice professionnel : promiscuité dans les ateliers, sur les chantiers, dans les véhicules, sur les zones de vie et de repos, etc. Elles peuvent aussi nécessiter des équipements (masques, gants, gel hydroalcoolique, outillages en nombre suffisant) qui sont peu ou pas disponibles".



La FNB demande des règles plus claires.

"Des messages clairs doivent être diffusés pour la limitation des fermetures des clients, transporteurs, logisticiens et fournisseurs avec un encadrement strict des droits de retrait des salariés sans conséquence pénale pour les entreprises".

"Beaucoup de nos entreprises veulent continuer à participer à l’effort de tous, en respectant la protection de la santé et de la sécurité de leurs salariés. Mais ces derniers, très interrogatifs voire anxieux sur les risques possibles compte tenu des annonces faites sur la situation sanitaire, doivent être rassurés et mobilisés".



Pour l'UICB, poursuivre l'activité passe par une priorité donnée au secteur bâtiment et construction.

"Nous souhaitons que soit fixée par l’Etat, après concertation avec les professionnels et les organisations syndicales de salariés du secteur, une date à partir de laquelle le secteur « bâtiment/construction » dans son ensemble sera considéré comme secteur prioritaire et activité essentielle à la Nation. Ce caractère prioritaire devra notamment se traduire par la capacité des pouvoirs publics à mettre à disposition des entreprises les équipements individuels (masques et gants en particulier) en quantité suffisante pour permettre le respect des mesures sanitaires et des dispositions du Code du travail relatives à nos activités".
(23/03/2020)





A LIRE AUSSI

Report des cotisations Urssaf, impôts et taxes suite à l'épidémie de coronavirus



Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, l'Urssaf prend des mesures exceptionnelles.


Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048