Biesse



Construction bois

Le Centre Aquatique Olympique, étendard du bois dans la construction


Sous la maîtrise d’ouvrage de la Métropole du Grand Paris, le Centre Aquatique Olympique (CAO) est l’équipement majeur qui reste à construire pour les Jeux de Paris 2024. En effet, 95 % des sites dédiés aux Jeux Olympiques existent déjà ou seront temporaires : situé au coeur de la ZAC Plaine Saulnier à Saint-Denis, le Centre Aquatique Olympique accueillera les épreuves de waterpolo, de plongeon et de natation artistique, dans une arène à ossature bois couverte d'une charpente bois.


Centre aquatique olympique construction bois France Bois 2024
crédit photo : Architectes VenhoevenCS + Ateliers 2/3/4/ - Image: Proloog

La conception du Centre Aquatique Olympique s’appuie sur des principes innovants d’écoconstruction.

Le geste architectural privilégie avant tout la transition écologique et la sobriété environnementale souhaitée par la Métropole. Décrivant une toiture concave, tendue, lisse et d’aspect léger supportant une surface de panneaux photovoltaïques (environ 5 000 m²), le projet possède une structure de halle sportive en bois avec des façades vitrées doublées de brise-soleil extérieurs en bois. L’ensemble repose sur un socle en béton.

Les ambitions environnementales des Jeux Olympiques de Paris 2024 se retrouvent dans le Centre Aquatique Olympique.

> Une emprise construite réduite au maximum pour libérer une grande part d’espaces de pleine terre et planter 102 arbres.
> L’utilisation prioritaire de matériaux biosourcés (charpente et ossature en bois).
> La maîtrise de la consommation d’eau à raison de 85 litres par nageur.
> La sobriété énergétique avec une consommation inférieure à 4700 kWh par an d’énergie primaire par m² et par bassin.
> Un bilan carbone inférieur à 30.000 tonnes en équivalent CO2.
> Un toit de 5 000 m² recouvert de panneaux photovoltaïques qui feront du Centre Aquatique Olympique l’une des plus grandes fermes solaires urbaine de France et permettant d’assurer l’ensemble des besoins en électricité du Centre Aquatique Olympique et donc de fonctionner en auto-suffisance.
> La réduction des nuisances et impacts environnementaux (filtration de l’air extérieur, récupération de 50% de l’eau utilisée, alimentation par 90% d’énergies renouvelables ou de récupération).
> L’insertion harmonieuse du bâtiment dans son environnement.

Le coût total de la construction du Centre Aquatique Olympique s’élève à 174,7 millions d’euros.

Les financements seront apportés par la Solideo à hauteur de 154,7 millions d’euros (la moitié proviendra de l’État ; l’autre moitié des partenaires que sont la Ville de Paris, le Conseil régional d’Île-de-France, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et Plaine Commune) et par la Métropole du Grand Paris à hauteur de 40 millions d’euros au total (20 millions d’euros via la Solideo et 20 millions d’euros directement au titre de l’Héritage). Le Comité d’Organisation de Paris 2024 apportera quant à lui 4 millions d’euros pour les aménagements spécifiques dédiés aux compétitions des Jeux Olympiques et Paralympiques. À la fin de la concession de 20 ans, le Centre Aquatique Olympique entrera dans le patrimoine immobilier de la Métropole du Grand Paris.
(07/07/2020)
Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048