Biesse



Construction bois

Le siège social de Swatch, un bâtiment bois atypique et monumental


Après des travaux qui ont duré presque cinq ans, Swatch a inauguré fin 2019 son nouveau siège social à Bienne. Il s’agit de l’une des plus vastes structures en bois du monde, conçue par l’architecte japonais Shigeru Ban, représentative d’un nouveau chapitre de l’histoire de la marque à travers un bâtiment qui défie les conventions contemporaines, à l’image des montres qui y sont créées.



Un bâtiment bois atypique, à l'image de Swatch

Lumineux et doté d’une silhouette incurvée, le nouveau bâtiment Swatch s’étend sur 240 mètres de long et 35 mètres de large. À son point culminant, la façade mesure 27 mètres. Son design atypique rompt avec la conception traditionnelle des immeubles de bureaux et s’intègre harmonieusement dans l’environnement urbain.

La forme de ce bâtiment stimule l’imagination – comme pour une œuvre d’art, l’interprétation réside dans l’œil de l’observateur. D’une superficie de plus de 11000 m², la façade voûtée du bâtiment s’élève avec douceur de l’entrée et des interfaces vers la Cité du Temps. L’extérieur et l’intérieur recèlent une variété de motifs avec des formes courbes, des couleurs et de la transparence. Des matériaux et des éléments de construction classiques y ont trouvé un usage novateur.

La vaste façade de l’édifice repose sur une ossature grillagée en bois. Ce matériau traditionnel a été choisi pour ses propriétés écologiques et durables. De plus, le bois peut être travaillé avec flexibilité et permet des découpes extrêmement précises. Ce sont là des qualités indispensables pour une construction dans laquelle chaque millimètre compte.

Lors de la phase de planification, les logiciels 3D les plus récents ont permis de définir la forme et le positionnement exacts des quelque 4600 poutres de l’enveloppe de la grille en bois. Chaque pièce a été ajustée à la perfection grâce à l’utilisation d’un système d’insertion sophistiqué. L’ossature en bois du bâtiment Swatch abritant un vaste ensemble de bureaux, elle devait également répondre à diverses exigences techniques. Un réseau complexe de câbles est discrètement intégré à sa structure.

Environ 2800 éléments bois en nid d'abeilles

Avant même que la construction de la structure en bois soit achevée a débuté l’installation d’environ 2800 éléments en nid d’abeilles, constituant l’essentiel de la façade. Composé d’une cinquantaine de pièces, chaque élément a été méticuleusement taillé sur mesure et adapté à sa fonction et son emplacement. On distingue trois types d’alvéoles : opaque, translucide et transparent.

Les éléments opaques représentent la majorité des rayons. Il s’agit de composants clos, revêtus d’un film opaque extrêmement résistant aux intempéries, qui sert avant tout de protection contre les rayons du soleil. Certains des éléments s’ouvrent pour laisser s’échapper la fumée, alors que d’autres sont équipés de cellules photovoltaïques. Les éléments translucides en forme de coussinet sont quant à eux gonflés d’air et munis en leur centre de feuilles translucides de polycarbonate destinées à l’isolation thermique. Conçus pour supporter le poids de la neige ou de la glace, les coussinets sont légèrement ventilés en permanence et restent ainsi constamment sous tension. Enfin, les éléments transparents sont en verre. Quatre panneaux vitrés, entre lesquels s’encastre un store blanc, servent à l’isolation thermique.

Ces éléments sont aussi continuellement ventilés afin d’éviter la formation de condensation. Neuf balcons d’une surface de 10 à 20 mètres carrés offrent une vue sur plusieurs étages. De minuscules points blancs sur les façades vitrées servent de protection solaire. Au plafond, 124 croix suisses en bois améliorent l’acoustique des bureaux grâce à leurs fines perforations.

Les 25000 m² répartis sur cinq étages hébergent tous les départements de Swatch International et de Swatch Suisse.

La superficie des quatre étages supérieurs diminue progressivement d’un niveau à l’autre, tandis que les galeries à balustrades vitrées offrent une vue sur les paliers inférieurs. Outre les postes de travail ordinaires, plusieurs espaces communs sont répartis dans tout le bâtiment : une cafétéria au rez-de-chaussée, ouverte à tous les employés de Swatch et à leurs visiteurs, ou de petites aires de repos situées à divers endroits du bâtiment.

La discrétion est également assurée par des « Alcove Cabins » isolées dans lesquelles jusqu’à six employés peuvent se retirer pour passer des appels ou se concentrer sur leur travail. Une installation particulièrement insolite prend place à l’extrémité arrière du deuxième étage. Il s’agit d’un escalier qui ne mène nulle part – surnommé « Reading Stairs » – dont les marches et la vue encouragent à réfléchir entre collègues lors de pauses créatives. Cinq oliviers noirs s’étendent sur deux étages. Conservant leurs feuilles toute l’année, les Bucida buceras semblent se plaire à température ambiante.

Surplombant la rue Nicolas G. Hayek, l’entrée entièrement vitrée impressionne par ses dimensions généreuses et par la sensation de transparence, d’ouverture et de luminosité qui s’en dégage. Si sa forme en zigzag résulte de l’ossature en bois de la façade, cet espace joue aussi un rôle dans la physique du bâtiment, par exemple en ce qui concerne la résistance au vent. Cette structure en vitrage débute à une hauteur de 5,5 mètres et s’élève jusqu’à une hauteur de 22 mètres.

Au-dessous du vitrage, des lamelles de verre telles qu’utilisées dans l’industrie s’ouvrent et se ferment automatiquement. Elles jouent le rôle de volets correctement isolés, résistant au vent et à la pluie. Deux ascenseurs vitrés conduisent employés et visiteurs vers les niveaux supérieurs et la passerelle du troisième étage, laquelle relie le bâtiment Swatch à la Cité du Temps. À chaque étage, la galerie offre une vue dégagée sur le hall d’entrée.

Shigeru Ban, un architecte anti-conformiste amoureux du bois

Né en 1957 à Tokyo et lauréat du prix Pritzker 2014, Shigeru Ban est non seulement connu pour ses structures sophistiquées et ses méthodes non conventionnelles, mais également pour le caractère humaniste de son œuvre et sa contribution décisive à l’innovation en architecture. Swatch Group a collaboré pour la première fois avec l’architecte lors de la conception du Nicolas G. Hayek Center de Tokyo, qui a ouvert ses portes en 2007. En 2011, son projet a remporté le concours d’architecture de Swatch Group pour la construction du nouveau siège de Swatch, la nouvelle manufacture Omega et la Cité du Temps. Son concept à la fois original et fonctionnel a emporté l’adhésion, tout comme sa capacité à respecter l’esprit propre à la marque pour chacun de ces bâtiments. Enfin, Shigeru Ban a tenu compte du contexte urbain et des bâtiments existants en les intégrant dans le projet global.
(13/04/2020)

Pinterest LinkedIn Twitter Email


Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048