Simpson Strong-Tie



Bardage bois et composite


$cat3"
crédit photo : Cmp Bois

Qu'il s'agisse de bardages, de bardeaux ou de tavaillons, de bois brut, traité, peint ou chauffé, de bois massif ou de bois lamellé-collé ou même composite, le bois est un revêtement extérieur à la fois esthétique, durable et plus isolant que les solutions traditionnelles. En lames planes ou rainurées, en claire-voie ou en écailles, le bardage propose une multitude de motifs qui stimulent la créativité architecturale. Leur succès n'est pas récent : le bardage bois est un revêtement de façades traditionnel et les plus anciens ont un âge qui se compte en siècles. Aucune autre solution ne propose une telle durabilité !

Le bardage bois présente un bilan carbone flatteur.

Par le processus de la photosynthèse, les arbres en croissance absorbent le CO2 de l'atmosphère, séquestrent le carbone (C) dans le bois et libèrent l'oxygène (O2) dans l'air. Le bois est un composé chimique complexe dont environ la moitié de son poids sec (anhydre) est constitué d'atomes de carbone. Ce carbone reste dans le bois même après que l'arbre soit récolté ou qu'il soit transformé en produit. Ainsi, il est reconnu que l'utilisation de 1 m3 de bois de construction permet de retirer de l'atmosphère 0,9 tonne de CO2.

De nombreuses essences de bois peuvent être utilisées en bardage.

L'épicéa, le mélèze et le douglas sont les essences les plus courantes mais, par exemple, le peuplier ou le hêtre, notamment après un traitement thermique, donnent de très beaux résultats. Les qualités nécessaires pour les bois sont la résistance aux éléments naturels, la stabilité et les qualités mécaniques. Certaines de ces qualités peuvent être conférées par un traitement chimique, un traitement thermique ou l'application d'une finition qui protège la surface du bardage bois.

Le bardage bois au service d'une architecture durable et moderne

Non seulement doté d'une bonne performance thermique et d'un bilan carbone excellent, le bardage bois propose de nombreuses variations aux architectes. Le temps où bardage bois renvoyait systématiquement au look chalet est loin. Si les lames pleines en bois brut ont toujours leurs adeptes, les couleurs et les bois thermo-traités ont su apporter toutes leurs nuances. Dans la forme aussi, le bardage bois a changé pour proposer des solutions à claire-voie et des effets en 3D. Grâce au bardage bois, les façades ondulent et changent en fonction de la position du regard. Vertical ou horizontal, le bardage bois se marie aussi très bien avec les autres matériaux que sont la pierre et le métal pour une architecture séduisante et performante.

Finitions des bardages bois

Côté finition, selon les essences de bois utilisées, les bardages peuvent être laissés bruts, soit recevoir un saturateur ou une huile, ou encore être lasurés avec une finition translucide ou opaque. Ils sont même parfois brûlés en surface pour leur conférer la résistance aux intempéries et aux champignons nécessaire à leur durabilité. On le voit, les solutions sont infinies en terme d'aspect, de texture et de couleur en matière de bardage bois.

Entretien des bardages bois

L'entretien est, lui, très simple ou du moins équivalent à celui d'une façade traditionnelle. Un nettoyage à l'eau redonne de l'éclat aux bardages comme il le ferait à un enduit. Les saturateurs et les huiles demandent à être renouvelés à intervalles réguliers mais dispensent de ravalements plus lourds. Les lasures ont des tenues garanties qui vont jusqu'à dix ans. Selon les expositions, les bardages bois vont bien sûr vieillir plus ou moins vite. Sur des bardage en bois laissés bruts, des variations de couleur importantes peuvent apparaître rapidement. Une coloration grise provisoire dès la mise en œuvre du bardage peut assurer une évolution homogène et un entretien plus facile. En tout cas, il est toujours possible de décaper un bardage sain à l'aspect dégradé pour appliquer une lasure opaque et rénover sa façade. C'est la solution la plus utilisée en Amérique du Nord sur des bardages bois soumis aux fortes intempéries du climat continental.

Le bois composite propose aussi des solutions de bardage

Développé au départ pour réaliser des lames de terrasse, le bois composite est majoritairement composé de fibres de bois et dans une moindre mesure de résines plastiques recyclables telles que le polypropylène, le polyéthylène ou le polychlorure de vinyle. Le bardage bois composite est imputrescible, résistant aux insectes, aux champignons lignivores et dans une certaine mesure aux UV.



Poste de Bardage PlongeantMACH DIFFUSION

En continuité d'une machine d'assemblage ou d'une table de montage, le poste de bardage plongeant permet de travailler à hauteur d'homme pendant que le panneau descend dans une fosse.

voir la fiche
Combiné de Relevage / BardageMACH DIFFUSION

Le Combiné de Relevage / Bardage de Mach Diffusion permet de faire passer un panneau en ossature bois de la position horizontale à la verticale pour poser un bardage.

voir la fiche
Unix topHECO SCHRAUBEN

Tout comme les vis Heco-Unix-plus, les vis Heco-Unix-top possèdent un pas évolutif plus grand vers la pointe, permettant un effet de contraction. Grâce à ce pas évolutif, les deux parties en bois sont maintenues serrées lors du vissage, qu'il s'agisse de bardages, de lames de terrasse ou d'autres assemblages.

voir la fiche


Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048