Simpson Strong-Tie



Entreprise

Lorillard met l’accent sur le bois


Si le groupe Lorillard est un groupe multi-métiers et multi-matériaux, qui se concentre à 80% sur le marché de la menuiserie en rénovation, il entend maintenant mettre l’accent sur le bois, selon son PDG, Thierry Luce, que nous avons rencontré fin février 2020. En effet, à un moment où les aides pour le particulier disparaissent et pénalisent surtout le marché du PVC et où la notion de bilan carbone n’avantage pas l’aluminium, le groupe dispose de véritables atouts dans le domaine de la menuiserie bois : la longue expérience de l’entreprise Lorillard qui réalise 16% de son activité sur le bois, le savoir-faire en menuiserie haut de gamme de sa filiale Bourneuf et sa politique de recrutement et d’investissement très dynamique.



Quatrième menuiserie industrielle en France, le groupe Lorillard est un acteur important de la menuiserie bois.

Le Groupe Lorillard figure aujourd’hui parmi les plus grands fabricants de menuiseries industrielles en France avec 1050 salariés sur 6 sites de production : Lorillard à Chartres (28), St Doulchard (18) et Pralong (42), Bourneuf à Parigné-l’Evêque (72), Molenat à Decazeville (12) et HP Fermetures à Saint Martin de Seignanx (40). Après avoir atteint les 180 millions d’euros en 2019, il vise les 200 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022. Le groupe Lorillard dépasserait alors les 30 millions d’euros en menuiseries bois et bois-alu.

Le développement du bois au sein du groupe Lorillard est une volonté dont les Menuiseries Bourneuf sont le symbole.

L’activité bois et bois-alu est historique chez Lorillard. Mais elle a fait un bond avec l’intégration des Menuiseries Bourneuf, qui ont rejoint le groupe Lorillard en juin 2016, époque à laquelle elles réalisaient déjà 9 millions d’euros de chiffre d’affaires. Spécialisées dans les projets sur mesure et le haut-de-gamme, elles se développent rapidement depuis, grâce, entre autres, à un investissement dans une ligne de production numérique en partie automatisée. Entre 2016 et 2019, les Menuiseries Bourneuf ont ainsi progressé de plus de 50% avec un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros. Et son objectif de 18 millions d’euros en 2020 reste ambitieux, à l’image de l’ensemble du groupe, qui fait le pari de la menuiserie bois performante pour contrebalancer le ralentissement du PVC.

La dynamique de Lorillard s’appuie sur une politique d’investissement et de recrutement soutenue.

Que ce soit lors de ses opérations de croissance externe ou pour ses sites historiques, le groupe Lorillard consacre des sommes importantes à l’évolution de ses méthodes et de son outil de production. Le Lean Manufacturing, organisation du travail qui a fait ses preuves chez Toyota ou Porsche, est en cours de mise en place afin rationaliser la performance de l’entreprise. Et depuis 2015, 3 millions d’euros sont consacrés chaque année à l’investissement en général. Dans les cinq années à venir, ce rythme va même s’accélérer avec 32 millions d’euros programmés dont 7,5 millions d’euros prévus en 2020. Sur cette somme, plus de 70% iront aux lignes de fabrication des menuiseries bois. En parallèle, cette politique de développement s’accompagne de recrutements réguliers. L'an passé, 60 candidats ont été embauchés dont une partie suite à des contrats en alternance. Mais à l’image de la profession, Lorillard rencontre des difficultés pour trouver des ressources humaines : son site de Decazeville (12) près de Rodez est depuis de longues semaines à la recherche d’un ingénieur bois. Le message de Thierry Luce est clair : « les perspectives du marché de la menuiserie bois sont bonnes et il va avoir besoin de plus en plus de main d’œuvre et de savoir-faire ».
(05/03/2020)
Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à :
Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses ou par fax au +33 956 061 048