SCM GROUP


Machines et outillage

Le groupe SCM fête ses 70 ans


L’histoire de SCM remonte à 1935, lorsque Nicola Gemmani et Lanfranco Aureli, experts en mécanique et fonderie, commencèrent à collaborer. Mais c'est en 1952 qu'est née la première machine pour l’usinage du bois, L'Invincibile, conçue par l’ingénieur Giuseppe Gemmani, fils de Nicola, une machine, qui, dans l’esprit des fondateurs, devait être spéciale, bien plus simple et fonctionnelle que celles existantes dans le secteur, marqué alors par le boom de la construction.

Au fil du temps, le Groupe SCM a développé des technologies et acquis des marques leader, non seulement pour compléter l’ensemble des processus de la seconde transformation du bois mais aussi pour l’usinage des matériaux avancés, du plastique, du verre, du métal et du marbre. Une longue histoire de succès qui a permis d’atteindre aujourd’hui les chiffres suivants: 750 millions d’euros de facturé en 2021 (dont 90% à l’export), plus de 4.000 employés et une présence directe et capillaire dans le monde entier. Et à la tête, depuis le début, les familles Aureli et Gemmani.


SCM fête ses 70 ans
crédit photo : SCM GROUP

Le développement de SCM s'est fait de manière régulière et systématique.

Dans les années 60, les fondateurs ont été rejoints par Adriano et Alfredo Aureli, fils de Lanfranco, qui, avec Giuseppe Gemmani, dirigeront et développeront encore davantage l’entreprise avec l’ouverture de filiales à gestion directe dans le monde entier.

En 1976, SCM développa les premiers centres d’usinage et systèmes pour portes et fenêtres en bois massif. Au milieu des années 80, une série d’acquisitions de marques affirmées débuta dans différents secteurs de l’usinage du bois, qui ont consolidé le leadership global de l’entreprise: Mahros pour les systèmes d’automation (1984), Minimax pour la menuiserie artisanale (1985) et à la fin des années 80 Gabbiani, Dmc et Morbidelli, leader respectivement dans la découpe, le ponçage et les centres d’usinage à cn pour le panneau.

En 1992, la marque Routech fut également englobée, elle signa l’entrée de Scm dans le secteur de la construction bois. Il en fut de même pour la marque Stefani, pilier international en ce qui concerne le plaquage de chant. Au cours des années suivantes, grâce au développement d’autres technologies leader et à d’autres acquisitions (Superfici en 2004, CPC et Sergiani en 2006, Celaschi en 2007), le Groupe a développé à nouveau sa gamme de façon à couvrir toutes les exigences de production du secteur.

En parallèle, le Groupe accélère son parcours de transformation digitale.

il se fait sur deux niveaux: en interne, en renouvelant les modèles d’organisation et d’interaction avec le client tout au long de la relation client, ainsi qu’au niveau des produits et des services offerts “pour être encore plus proches de ses exigences de business et étudier ensemble la meilleure stratégie de smart manufacturing (fabrication intelligente)”.

Pour Scm, tout cela se traduit en technologies digitales et connectées conçues pour des usines plus efficientes et éco-responsables; des systèmes IoT qui permettent au client de préserver et valoriser ses propres technologies durant l’ensemble du cycle de vie; des instruments, comme le nouveau portail My Scm, qui permet l’accès à une vaste gamme de services pour visualiser, recueillir et analyser en temps réel toutes les informations relatives aux performances productives; une équipe Service qui peut gérer les cas de façon simple et efficace, en fournissant des réponses plus rapides et des solutions sous forme de tutoriels pour guider les clients dans une logique de partage de connaissances.

Les investissements en recherche et développement sont un autre pilier de la croissance de SCM.

“Non seulement, nous consacrons aux activités de R&D 7% du chiffre d’affaires annuel du Groupe – ajoute Mr De Vito – mais nous pouvons également compter sur une équipe Innovation avec des compétences pluridisciplinaires qui nous permettent d’avoir une approche ouverte, clairvoyante, qui va au-delà des applications spécifiques des secteurs de compétence, toujours au bénéfice du client”.

Le plan d’investissements met au premier plan également l’éco-responsabilité aussi bien au niveau des processus internes qu’au niveau des produits et services, “pour offrir au client des solutions qui réduisent les espaces occupés dans l’entreprise, les temps d’usinage et les marges d’erreur, en plus de contenir les coûts liés aux consommations d’énergie et les pertes en ressources et matériaux”.

SCM atteint une production moyenne de 20.000 machines par an.

Malgré les incertitudes actuelles liées à la flambée des coûts des matières premières et de l’énergie, SCM continue à investir également en Italie. “Nous sommes en train d’augmenter la capacité productive de nos sites industriels qui enregistrent déjà aujourd’hui une production moyenne de 20.000 machines par an. En plus d’augmenter les surfaces, nous opérons des modernisations – comme celle en cours à Rimini – de façon à obtenir des espaces plus éco-responsables et conviviaux pour notre personnel. Un autre driver important est la digitalisation de nos lignes de production, qui se poursuit avec la diffusion dans les différents sièges des processus lean et des systèmes de contrôle FCS (Factory Control System – Système de Contrôle d’Usine) en ligne avec les nécessités de l’Industrie 4.0. L’objectif est celui d’améliorer l’organisation industrielle à travers une meilleure intégration de l’usine avec les systèmes informatiques”.

Enfin, dernier point et pas des moindres, les investissements dans les filiales commerciales à l’étranger comme cela a eu lieu avec la restructuration du siège de SCM en Amérique du Nord, au Canada, à British Columbia (sur la côte Ouest) et avec l’ouverture de nouvelles filiales en Inde et en Turquie, pour garantir une présence toujours plus directe et capillaire sur les marchés stratégiques.
(01/08/2022)
Cmp Bois est le site professionnel d'information de tous les usages du bois en France. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent en vous adressant à : Frustel Éditions - 12 chemin Renaudin - F-92260 Fontenay aux Roses